L'Herbier du Vanuatu

Historique et situation actuelle

 

 La collection abritée par l'herbier du Vanuatu permets l'étude de la flore du pays.

Les plus vieux specimens ont été récoltés dans les années 1970. , les spécimens collectés étaient stockés ailleurs dans le monde, à Paris (MNHN), à Nouméa (NOU), etc.

L'herbier abrite près de 18 000 specimens. Jusqu'en avril 2014, ils étaient stockés dans des armoires en bois, dans une pièce mal adaptée. 

 

 herbier.jpgL'herbier jusqu'en 2013.

 

 

 En avril 2014, l'herbier a déménagé dans le Département des forêts ( http://vanuatuforestry.com.vu/ ).

 

Chanelsam herbier

New herbarium

Le projet

Du matériel:

Les projets VANUAFLORA et FORMAFLORA ont permis d'acquérir, en 2012, huit armoires de stockage adaptées à la conservation d'échantillons.

C'est la rénovation de l'Herbier d'Haïti en 2003 (présentée sur le site : http://www.umce.ca/cours/martin/herbier_ekman/photos2004.htm) qui nous a donné l'idée d'acquérir ce matériel.

Nous avons retenu les armoires Montel (http://www.montel.com/fr/).

Ces armoires ont été mises en place en mars 2013 et les échantillons y ont peu à peu été transférés après traitement.

En parallèle, ce transfert des spécimens vers de nouvelles armoires permet de mettre à jour la base de données de l'Herbier.

arrivee-armoires-1.jpg

 Une formation à l'IRD, en Nouvelle-Calédonie:

Un jeune étudiante vanuataise, Melle STEPHENS, suit grâce au projet FORMAFLORA un stage d'un an au Département des forêts, auprès du conservateur de l'Herbier, M. Chanel SAM.

chanel-blasda.jpgM.  Chanel SAM, conservateur de l'Herbier

Durant un mois, en mars 2013, Melle STEPHENS et l'assistant du conservateur M. Philémon ALA, ont été accueillis à l'herbier de Nouvelle-Calédonie,  au centre IRD de Nouméa. Cette formation a été très appréciée et leur a également permis d'établir des liens avec les scientifiques de l'IRD.

M. Gildas GATEBLE, de l'IAC (qui a également apporté un soutien matériel au projet), a reçu les deux stagiaires pendant trois jours sur le thème plus appliqué de la valorisation des plantes endémiques en plantes ornementales.

stage-ird.jpg

Le rapport de stage est à télécharger ici:

Melle STEPHENS partage son année de formation entre mise à jour de la base de données, travail de conservation à l'herbier et rédaction de fiches botaniques sur les espèces du pays.

En juin 2013, le Département des forêts a reçu la visite du directeur du centre IRD de Nouméa, marquant ainsi leur coopération dans le domaine de la botanique.

visitefediereird-1.jpg

Philémon ALA (Département des forêts), Philippe LIEGE (Ambassade de France), Gilles FEDIERE (IRD), Hanington TATE (Département des forêts), Stéphanie STEPHENS (stagiaire), Laurence RAMON (coordinatrice des projets).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×